Nos valeurs

Suite au rachat de Billon par Hervé Thermique, l’entreprise a vécu un changement culturel très important pour s’adapter à la philosophie du Groupe Hervé. Nous sommes ainsi sortis de la culture du chef afin d’évoluer vers une organisation participative.

Autonomie et moyens et d'objectifs

Pour offrir à ses clients une qualité de service optimale, le Groupe Hervé a doté ses salariés d’une réelle autonomie de moyens et d’objectifs, destinée à leur donner toute latitude pour prendre dans les plus brefs délais la décision qui convient à chaque situation.

Tous entrepreneurs

Les  intra-entrepreneurs se trouvent responsables de leur business unit, qu’ils gèrent librement.

Chacun d’eux se trouve ainsi poussé à faire preuve de proactivité à l’égard de ses clients, ce qui se traduit par un rôle de conseil, en proposant des solutions innovantes qui anticipent ou dépassent leurs attentes.

La conviction présidant à cette organisation innovante est qu’un homme ne donne le meilleur de lui-même qu’à partir du moment où il prend conscience qu’on lui fait confiance.

Acteur et capteur

En vertu de cette responsabilité intégrale, chaque membre du Groupe Hervé est appelé à devenir non seulement acteur de la relation client (plutôt que simplement réactif), mais encore acteur de la transformation de son entreprise pour l’adapter sans cesse aux évolutions de son marché.

L’intra-entrepreneur est aussi un capteur pour tous les autres, les informant en temps réel de chaque modification détectée dans leur domaine d’activité (nouvelle opportunité, insatisfaction client, innovation technologique…).

Il n’évolue pas solitairement mais solidairement avec ses collègues

Une organisation participative

La responsabilisation individuelle des intra-entrepreneurs est aussi une manière différente de concevoir les relations entre eux :  Cette façon différente de vivre l’entreprise engendre une meilleure participation de chacun et donc une meilleure réactivité aux dysfonctionnements internes comme aux évolutions du marché.

De pairs à pairs (peer-to-peer) plutôt que de pères (supérieurs) à fils (subordonnés)